Classement Des Vins

Edition du 14/08/2018
 

CHATEAU MACQUIN

Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@wanadoo.fr
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com




> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
BEAUCHENE (Bl)
André MATHIEU (BI)
ABBE DINE
SAJE (Bl)
SOLITUDE
La MEREUILLE
SERGUIER (Bl)
TOUR SAINT-MICHEL
BOIS DE BOURSAN
Clos SAINT-MICHEL
COMTE DE LAUZE
GRADASSI
GRAND TINEL
L'HARMAS
MAS SAINT-LOUIS
MOURIESSE
PIGNAN
SABON ROCHEVILLE
LES 3 CELLIER
CLOS SAINT-PIERRE
GRAVEIRETTE
JULIETTE AVRIL
PEGAU
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
GARRIGUE (VA)
MOULIN (Vi)
PUY MARQUIS (VE)
TARA (Ve)
CAMARETTE (Ve)
CAYRON (Gigondas)
ENCHANTEURS (Ve)
NOTRE DAME DES PALLIÈRES (Gigondas)
SOLENCE
CLOS des CAZAUX (Va)
BOIS DES MEGES (Gigondas)
FOURMONE (Va)
LA ROUBINE (Gigondas)
Pierre AMADIEU (Gigondas)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
DELAS
ROSIERS (CR)
Alain JAUME (Lirac)
DUCLAUX (CR)
MORDORÉE (Tavel)
MOURGUES du GRÈS (Cn)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
LEVET (CR)
CARABINIERS (Lirac)
BEAUBOIS (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
CANORGUE (Lu)
Gilles FLACHER (SJ)
FONTVERT (Lu)
Jacques FAURE (Die)
BIZARD (GA)
FONTENILLE (Lu)
POULET (Die)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

SAINT-SAUVEUR
ALARY (BI)
REDORTIER
AMAUVE
BEAUVALCINTE
GAYÈRE
MAGALANNE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
CHAPELLE
CLAVEL
ROLIÈRE
SOUMADE (Rasteau)
LAURIBERT
VALERIANE
BOIS SAINT-JEAN
Cave COLOMBES DE VIGNES
CHATEAU VIEUX
COYEUX
CROIX BLANCHE
SALADIN
TÊTE NOIRE
GRANGE SAINT-ANDRÉ
LA VRILLE ET LE PAPILLON



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
CHARBONNIERE
(MONT REDON)
JACUMIN*
(NALYS)
MASQUIN
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

CROIX DES PINS (Gigondas)
FONTAVIN*
Clos de CAVEAU
PESQUIÉ (Ve)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
JABOULET (Ermitage)
VALCOMBE (Cn)
4 VENTS (Cr-H)
BRUYERES (Cr-H)
JONCIER (Lirac)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
(LA VERRERIE (Lu)*)
(PUY DES ARTS (Lu))
GUY FARGE (SJ)
MONTINE (GA)*
PEYRE (Lu)*
PICHON (CO)
ROYERE (Lu)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

AURE
BEAU MISTRAL
BERNARDINS*
COLLINES*
COTEAUX DES TRAVERS
GRAND NICOLET
TUILES BLEUES*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
(FORTIA )
HAUT DES TERRES BLANCHES*
BRUSQUIÈRE*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

(SAINT-VINCENT (Vi))
TERRA VENTOUX
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
CHIRAT (CR)
(OR ET DE GUEULES (Cn)*)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
(AURETO (Lu))
(Baron d'ESCALIN (GA))
COTES-DU-RHONE
DIVERS

(CAVE DE VISAN)
FONTSEGUGNE*
L'EMBISQUE

> Nos coups de cœur de la semaine

Château de PASQUETTE


Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Anjou-Saumur) sont tombés sous le charme de cette propriété, déjà mentionnée en 1762 sur la carte de Belleyme. Le vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fond argileux, faibles rendements. “Notre Saint-Émilion Grand Cru offre un très joli fruit expressif, précis au nez comme en bouche. C'est un vin croquant et au style sincère, c'est un peu “la marque de fabrique” de Pasquette, explique Marc Vincent. Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. J’ai l’intention d’ailleurs de diminuer les plants de Cabernet-Sauvignon au profit du Merlot. Nous avons effectué notre première vendange en 2010. Nous sommes en Bio, tout comme au Domaine de la Paleine. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je veux, en effet, qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.” Ce Saint-Émilion GC 2015, de charpente à la fois puissante et souple, avec des senteurs de fruits rouges complexes (griotte, mûre), est un vin de bouche dominée par des nuances persistantes de griotte et de fumé, qui poursuit son évolution. Le 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris, un vin où l’élégance prime, tout en bouche. Très joli 2013, à la fois fin et corsé, avec ses notes de mûre, de violette et d’épices, qui développe des tanins velouté. Le 2012 est d'une grande élégance, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution.

Laurence et Marc Vincent
Lieu-dit Pasquette
33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :06 87 03 37 26
Email : chateaudepasquette@hotmail.fr
Site personnel : www.chateaudepasquette.com

Domaine des BOUQUERRIES


Depuis 1935, la famille exploite le domaine des Bouquerries. C’est aujourd’hui au tour de Guillaume et Jérôme de pérenniser le développement de ce domaine de 29 ha. Les vignes sont enherbées et les contre-bourgeons éliminés afin de maîtriser les rendements. Coup de cœur pour leur Chinon cuvée Royale 2015, très vieilles vignes de plus de 50 ans, très bien élevé 10 à 12 mois en fûts de chêne, de robe brillante, avec des notes de framboise et de violette, aux tanins fermes et mûrs à la fois, un vin parfait sur un lièvre à la sauce rousse du Poitou ou une palette de porc aux lentilles, par exemple. Le Chinon cuvée Confidence 2015, corsé, de belle robe soutenue, ample et distingué, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des arômes de fruits mûrs. Le Chinon Tradition 2016 fleure les framboises et les sous-bois, associant richesse et fondu en bouche. Quant au Chinon blanc 2015, c’est un joli vin minéral et très fin, qui sent le chèvrefeuille en finale. Goûtez le Chinon rosé Plaisir, de robe délicate, est un vin régulièrement réussi souple, frais, puissant en bouche, parfumé (rose, fraise...), sec et suave à la fois, et ce Chinon blanc Coteaux de Sonnay 2016, Chenin sur sol argilo-calcaire, élevé 12 mois en fûts de chêne, qui mêle distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes délicates de poire et d’amande fraîche, à prévoir avec des palourdes farcies ou des filets de harengs pommes de terre à l'huile.

Guillaume et Jérôme Sourdais
4, Les Bouquerries
37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 10 50
Email : gaecdesbouquerries@wanadoo.fr
Site personnel : www.domainedesbouquerries.com

Château d'EMERINGES


Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d'exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d'origine granitique. Lutte raisonnée.  “Les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure....) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinification beaujolaise traditionnelle.” Son Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages Vieilles Vignes 2015, est régulièrement une référence, un vin comme on les aime, d’une belle persistance aromatique en finale, de robe grenat, a des connotations de fruits frais. Le Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages blanc Vieilles Vignes 2015 sent bon son Chardonnay, avec ces notes de fruits frais (pêche...) et de jasmin, un savoureux vin, gras, parfumé. Tout en nuances, le Beaujolais rosé Vieilles Vignes, aux notes de fraise des bois et de griotte, distingué et vif en bouche. Remarquable Juliénas Vieilles Vignes 2015, sols sableux et caillouteux sur roche mère d'ori- gine granitique, vendange manuelle, assemblage de macération préfermentaire à chaud et de vinification Beaujolaise traditionnelle..., le tout donnant ce vin parfumé, tout en bouche, de grande charpente, de couleur pourpre, où dominent les épices et les fruits noirs. Un gîte de grand caractère est situé à l'étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle, vous y apprécierez le charme d'un Château Second Empire avec ses pièces vastes et uniques aux superbes embellissements (plafonds décorés, colonnes....) tout en bénéficiant de tout le confort moderne, parfait pour séjourner dans le vignoble.

Pierre David

69840 Émeringes
Téléphone :09 61 58 18 40 et 06 13 20 76 31
Email : chateau-emeringes@orange.fr
Site personnel : www.chateau-emeringes.fr

DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


Éric Marey veille avec amour sur son joli vignoble de 10 ha. Les vins sont élevés en fûts de chêne et sont suivis par un laboratoire durant toute leur évolution. Les vins sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, et le reste est expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger. Le domaine vous propose en vins blancs : Aligoté, Pernand-Vergelesses, Pernand-Vergelesses Premier Cru "Sous Frétille", et Corton Charlemagne Grand Cru. En vins rouges : Savigny-Lès-Beaune "Les Rouvrettes" Premier Cru, Bourgogne, Pernand-Vergelesses "Les Belles Filles", Les Fichots Premier Cru et Corton Grand Cru. Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2010, d’une belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…), d’une grande ampleur, un vin très prometteur. Le 2009 est gras, aux connotations de fleurs, d’épices et de fruits cuits, un vin de bouche suave, ample, chaleureuse et d’une très longue finale, de belle évolution. Le Corton Grand Cru 2010, remarquable, est intense et chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en bouche. Beau 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, avec des connotations de griotte, de violette et de musc, un vin riche, typé, ample, soyeux. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2010, harmonieux, dégage des arômes de fruits blancs et d’amande, un vin d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale. Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Fichots rouge 2010, typé, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre. Le 2009, d’un beau rouge foncé brillant, est de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Goûtez également le Savigny-Les-Beaune 2010, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, et le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2010, parfumé, dense, tout en distinction, aux notes très classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins fermes.

Eric Marey
Rue Jacques Copeau
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 51 71
Télécopie :03 80 26 10 48
Email : domaine.pierremareyfils@orange.fr
Site : domaine-pierremarey


> Nos dégustations de la semaine

Le TEMPLE de TOURTEYRON


Domaine de 80 ha dont 24 de vignes complétés par des bois et des prairies, où paisse un troupeau de vaches allaitantes de race charolaise.
Ce Médoc Château de Tourteyron 2014, d?une jolie robe rouge sombre, au bouquet intense, est un vin ample, avec des arômes de réglisse et de mûre, aux tanins denses mais souples, de bouche étoffée, qui se goûte sur des noix de veau braisé aux légumes d'hiver ou une terrine de faisan au foie gras (10 €),
Le Médoc Celeste by Le Temple de Tourteyron 2014 est corsé, charnu, très parfumé (cassis, humus), épicé, structuré, allie charpente et rondeur en bouche à une belle complexité aromatique, et poursuit son évolution (12 €).

Jean-Pierre, Mélissa et Loïc Bergey
Domaine du Temple - 30, route du Port de Goulée
33340 Valeyrac
Tél. : 05 56 41 52 99 et 06 58 12 83 74
Fax : 05 56 41 52 99
Email : letempledetourteyron@orange.fr
http://letempledetourteyron.wifeo.com


Château BOUSCAUT


Si le vignoble de Bouscaut existe depuis le XVIIe siècle, il est acquis en 1979 par Lucien Lurton, l?une des grandes ?figures? bordelaises et propriétaire d'une dizaine d?autres crus de référence (Brane, Climens...). Aujourd'hui, c?est sa fille, Sophie Lurton, à qui il a donné la propriété en 1992, qui est aux commandes. Depuis, elle s'attache avec son mari Laurent Cogombles, lui-même ingénieur Enita, à extraire le meilleur de ce terroir très original, essentiellement composé de terres argilo-graveleuses, sur socle calcaire. En 2011, un nouveau chai à barriques de 300m2 dont les murs extérieurs sont couverts de douelles de barriques est sorti de terre tandis que l'ensemble des installations était rénové avec l'architecte Arnaud Boulain.
?Au Château Bouscaut, nous raconte Laurent Cogombles, nous dépassons maintenant dans l?assemblage, les 50% de Cabernet-Sauvignon, ce cépage se plait bien dans nos terroirs, 40% de Merlot et 5% de Malbec complètent l?ensemble. Pour les Blancs, notre assemblage est composé d?une petite majorité de Sauvignon 55% et de 45 % de Sémillon. Ce sont des vins très aromatiques, suaves, aux notes subtiles de fruits, d?un très bel équilibre. Nous recherchons la complexité et la subtilité dans nos vins.
Le 2016 est une année que l?on ne verra pas deux fois dans sa vie, un cycle végétatif en dents de scie et pourtant, le résultat est époustouflant ! J?ai toujours confiance dans la nature mais là, c?était bien particulier, tant la vigne a connu des pics de stress. C?est vraiment l?un des meilleurs millésimes de ces dix dernières années. C?est un vin de belle charpente, généreux, ample, soyeux, peut-être un peu plus explosif que le 2015, les Blancs sont aussi très réussis.
Bouscaut rouge 2015 est un très beau millésime, vraiment complet, avec une palette aromatique très intéressante, du charnu, des tanins serrés, un vin très attractif qui est déjà agréable à déguster jeune tout en ayant le potentiel de garde. Le taux d?acidité était assez bas, bonne attaque franche, belle longueur, notes aromatiques bien intégrées, jolis grains de tanins, du volume en bouche. En 2015, les Cabernets-Sauvignons étaient parfaits.?
En effet, dégusté sur place, ce Pessac-Léognan GCC 2015 développe des arômes très intenses et complexes de fruits rouges et d?épices, avec des notes grillées, une bouche volumineuse, un vin racé, très prometteur. Le 2014, au nez de griotte et de truffe, est charpenté, ample en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, avec une finale de cassis mûr. Joli 2013, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins ronds, d?un beau rubis foncé, un vin épicé en bouche, qui s?apprécie actuellement. Le 2012 dégage un nez de mûre et de fumé, aux connotations complexes de mûre et de poivre en bouche, de couleur soutenue, d'une finale à la fois puissante et ronde. Le 2011 est toujours l?une des plus jolies bouteilles de ce millésime, avec cette robe pourpre profonde, ce nez de fruits rouges (cerise, prune) et de cannelle, aux tanins arrondis, un vin long en bouche mêlant fraîcheur et maturité, qui poursuit une jolie évolution. 
Le 2010 est remarquable, dense, séveux, de couleur profonde, concentré, avec des arômes de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, un vin parfumé, alliant couleur et matière, de garde comme ce 2009, puissant et charnu, où s?entremêlent les fruits macérés et une pointe de poivre rose, opulent.
Superbe 2008, ample, riche, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, où se mêlent la mûre et le cassis, solide mais très délicat, remarquable aujourd?hui. On poursuit avec un 2007, rond, plus facile, qui parvient à maturité. Le 2006 est classique, typé de son appellation et du millésime, chaleureux, fondu, avec de jolis tanins. 
Le Pessac-Léognan blanc 2015 est très agréable, aux notes de fruits exotiques, citron, orange, pêche, un vin croquant et dense, très complet. Le 2014, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, est un vin gras et nerveux à la fois, riche au nez comme en bouche, vraiment très séduisant. Le 2013, frais et suave à la fois, très bien fait, tout en bouche, d?une très bonne persistance aromatique, est un vin à ouvrir sur des fruits de mer. Le 2012 est déjà très agréable, charmeur, mêlant richesse aromatique et persistance, généreux, avec des notes de fleurs blanches et d?amande, d?une belle finale florale. Le 2011 est superbe, très parfumé (pêche, coing, narcisse), d?une bouche particulièrement séduisante, soyeuse, savoureuse. Le 2010 est gras, dense, avec des connotations discrètes de fruits secs, assez classique du style Bouscaut, encore jeune, tandis que le 2009 se dévoile plus rapidement, avec une bouche florale et légèrement musquée, très agréable. Le 2008 se démarque de la série, avec un nez complexe (cire d?abeille, gâteaux secs), moins typique de Bouscaut, mais très harmonieux. 

Sophie Lurton
1 477, avenue de Toulouse
33140 Cadaujac
Tél. : 05 57 83 12 20
Email : cb@chateau-bouscaut.com
www.chateau-bouscaut.com


Clos la COUTALE


Étalé sur les terrasses alluviales des méandres de la vallée du Lot, le vignoble de 60 ha est planté sur un sol particulièrement propice à la culture de la vigne : graves et silices argilo-calcaires. L'exposition Sud-Ouest et la topographie du terrain protègent des grands froids du Causse. Un micro-climat génère une remarquable précocité de la vigne.

"Nous vinifions chaque parcelle séparément, précise-t-on, puis en janvier, nous assemblons les cépages pour obtenir une qualité régulière..." Valmy et Philippe Bernède ont hérité leur savoir-faire de six générations de viticulteurs. Traditionnellement le raisin est égrappé et comme l'exige un bon vin de garde, la fermentation est conduite à 28° avec une cuvaison longue de 15 à 18 jours. Chaque parcelle est vinifiée séparément ; ceci produit des vins soigneusement sélectionnés avant l'assemblage début janvier qui donnera une seule qualité régulière de chaque millésime. Après le froid de l'hiver, le vin va être mis dans le bois pendant de nombreux mois. Là, les tanins vont s'affiner, devenir soyeux et produire un bouquet expansif, éclatant de finesse.?

Belle réussite avec le Cahors 2012, 80 Malbec, 20% Merlot, graves et silices argilo-calcaires, complexe, harmonieux, avec ces nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, de couleur profonde, corsé, un vin de bouche savoureuse (6,50 € environ).

À noter la vente d?une belle collection de modèles de tire-bouchons, très ingénieux et fonctionnels. 

Philippe et Valmy Bernède

46700 Viré-sur-Lot
Tél. : 05 65 36 51 47
Fax : 05 65 24 63 73
Email : info@coutale.com
www.coutale.com



> Les précédentes éditions

Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017

 



Clos JEAN


Domaine MORTET Père et Fils


Les Clos MAURICE


Domaine de LAVAUR


BONNET-GILMERT


Domaine Bel Avenir


Château ÉTANG des COLOMBES


Domaine de SARRY


Château MALHERBE


Domaine de La VIEILLE


Domaine METRAT & Fils


Château LAFLEUR du ROY


Château NOZIÈRES


Domaine du LOOU


RUHLMANN-SCHUTZ


Louis HUOT


Champagne R.H. COUTIER


Château BÉCHEREAU


Château LAUDUC


Philippe LECLERC


Domaine de CHAMP-LONG


Domaine des MONTS LUISANTS


Château du MOULIN VIEUX


Château de CHANTEGRIVE


Château GAUTOUL


Château LUCHEY-HALDE


Château SAINT-SAUVEUR


Château FONTESTEAU


Champagne Brice


Gérard METZ


Château CLOS de SARPE


Château BOIS CARRÉ


Château de MAUVES


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Sébastien DAVIAUX



CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE VINCENT BACHELET


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAU MACQUIN


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


LA BASTIDE BLANCHE


CHATEAU TOULOUZE


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE DU CHALET POUILLY


DOMAINE ALARY


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU BECHEREAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales